retour à la page des témoignages

Enfant, je voulais connaître Jésus


Bonjour. Mon nom est Mario. Je suis du Canada. Je vis au Québec dans la région de
Montréal.

Dieu est bon pour moi. Je l'aime de tout mon coeur. Je prends plaisir en lui, il est ma joie et
ma force. Je suis son enfant chéri en Jésus-Christ depuis une dizaine d’années maintenant.
J’adore le Seigneur avec les enfants de Dieu de l’Église de Jésus-Christ(Père-Fils-Saint
Esprit) à Montréal , au Québec.

Quand j'étais enfant, j'allais à l'église avec mes parents mais je ne comprenais pas. J'avais
une petit Nouveau Testament distribué gratuitement par les Gédéons qui m'avait été donné
à l'école. J'aimais ce que j'y lisais. J'aimais entendre parler de Jésus. J'aurais voulu le
connaître mais je ne comprenais pas, je ne savais pas comment m'approcher de Dieu, je
ne savais pas prier car personne m'avait appris, donc je ne priais pas. J'aimais apprendre
des psaumes par coeur: j'avais mémorisé le psaume 91 et le psaume 1, et j'aurais voulu
m'approprier ces choses et connaître la même protection que la personne qui avait écrit
ces psaumes. Mais je ne savais que les réciter, JE N'AVAIS PAS LA CONFIANCE
NÉCESSAIRE ET JE NE SAVAIS PAS M'ADRESSER À DIEU DIRECTEMENT
MOI-MÊME. JE NE SAVAIS PAS QUOI LUI DIRE ET COMMENT LUI PARLER. J'ÉTAIS
GÊNÉ ET JE N'ÉTAIS PAS EN CONFIANCE. JE NE SAVAIS PAS QU'IL ME FALLAIT LUI
CONFESSER MES PÉCHÉS ET LUI DEMANDER PARDON, CAR PERSONNE NE
M'AVAIT INSTRUIT À LE FAIRE, PERSONNE NE ME L'AVAIT APPRIS, ET DONC
J'AVAIS CONSCIENCE DE MES PÉCHÉS ET IL N'Y AVAIT PAS DE RELATION AVEC
DIEU. JÉSUS ME PARAISSAIT GENTIL ET PLEIN D'AMOUR ET J'AURAIS BIEN AIMÉ
LE CONNAÎTRE MAIS MALGRÉ QUE J'ALLAIS À L'ÉGLISE JAMAIS JE LE N'AI CONNU
PERSONNELLEMENT ET COMPRIS QUI IL ÉTAIT VRAIMENT ET CE QU'IL AVAIT FAIT
POUR MOI, ET CE QU'IL VOULAIT FAIRE POUR MOI MAINTENANT DANS MA VIE.

Aussi, mes parents étaient TOUJOURS EN RETARD aux assemblées, donc je n'avais
jamais l'occasion de participer à l'école du dimanche des petits enfants. Je n'étais donc
JAMAIS dans la classe des enfants et JE NE COMPRENAIS PAS LE LANGAGE DES
ADULTES. Je ne COMPRENAIS PAS ce que le Pasteur prêchait car il y avait peu d'accent
de mis sur Jésus et l'oeuvre qu'il avait accompli à la croix et pourquoi il l'avait fait, MAIS IL
PARLAIT SURTOUT DU PÉCHÉ DANS L'ÉGLISE, DE L'HYPOCRISIE DANS L'ÉGLISE
ET LES MÉDISANCES, ET C'ÉTAIT SURTOUT LES "NE FAIS PAS CECI ET NE FAIS
PAS CELA". Donc je savais pas sur LE SANG DE JÉSUS. Je ne savais pas sur L'AMOUR
DE JÉSUS POUR MOI. Je ne savais pas COMMENT MES PÉCHÉS POUVAIT ÊTRE
PARDONNÉ. Je n'entendais personne PRIER POUR MOI NON PLUS. IL ME SEMBLAIT
QU'ON NE S'INTÉRESSAIT PAS À MOI. ON ME LAISSAIT À MOI-MÊME ET MOI JE ME
PROMENAIS DANS LES CORRIDORS. Je me sentais SEUL ET NÉGLIGÉ. JE NE ME
SENTAIS PAS AIMÉ CAR PERSONNE ME PARLAIT, PERSONNE NE S'INTÉRESSAIT
QUE JE SOIS INSTRUIT DANS LA PAROLE, PERSONNE NE S'INTÉRESSAIT À
SAVOIR SI J'APPRENAIS QUELQUE CHOSE ET SI JE COMPRENAIS CE QUI ÉTAIT
PRÊCHÉ EN AVANT.

J'avais beaucoup de frustration et de déception par rapport à l'ÉGLISE. J'étais déçu car là
où j'étais je ne voyais pas L'AMOUR DE DIEU EN ACTION DANS LES GENS. Les gens
qui étaient supposés CONNAÎTRE DIEU ET ÊTRE CONVERTIS ne manifestaient pas
L'AMOUR QUE JE VOYAIS MANIFESTÉ PAR JÉSUS DANS LA BIBLE. Et qu'est-ce que
c'était que "SE CONVERTIR" premièrement? Je ne comprenais pas ce langage-là moi. Et
puis quand le pasteur demandait "Est-ce que quelqu'un VEUT SE CONVERTIR", il fallait
passer en avant devant tout le monde et tout ce qu'il faisait c'était PRIER SUR LA TÊTE DE
LA PERSONNE et c'était tout, la personne elle NE DISAIT RIEN et voilà c'était fait. Donc je
ne voyais pas le sens de tout ça, d'aller en avant, une personne prie sur ta tête et tu es alors
converti. Qu'es-ce que ça me rapporterait, pensais-je? Qu'est-ce que ça changerait? Et
puis je voyais les gens "convertis" agir très mal d'ailleurs, et MÊME DES GENS DE MA
PROPRE FAMILLE, DES COUSINS ET COUSINES QUI FAISAIENT DE LA
MÉDISANCES SUR LE DOS DE MES PARENTS, DES HYPOCRISIES, DES
JALOUSIES, DES CHOSES QUI FAISAIENT SOUFFRIR MES PARENTS ET QUI ONT
CAUSÉ COUPURE DE RELATION AVEC EUX... ET POURTANT C'ÉTAIT DES GENS
D'ÉGLISE. Donc j'ai décidé que je ne voulais rien savoir de l'église puisque c'était comme
ça. J'ai décidé que je ne voulais rien à faire avec des gens comme ça. J'ai décidé que je
n'irais plus à l'église et que mes parents ne pouvaient m'y forcer car j'avais quand même
douze et j'étais un garçon. Donc je n'y ai plus remis les pieds, mais je me disais que j'allais
LIRE MA BIBLE TOUT SEUL À LA MAISON. Mais ça ne marchait pas ça: J'AI VITE
OUBLIÉ LA BIBLE QUE JE NE COMPRENAIS PAS D'AILLEURS ET JE NE SAVAIS
MÊME PAS OÙ COMMENCER. Je lisais surtout les psaumes, alors que c'est les
Évangiles et les Épîtres que j'aurais eu besoin de lire.

J’AI OUBLIÉ DIEU. J’AI PERDU TOUTE CONSCIENCE DE LUI. Au bout des années j’ai
perdu toute conscience que Dieu existait. Je ne pensais plus à lui. Je ne savais pas de lui.
Je ne le voyais plus. Je ne l’entendais plus. J’étais dans les ténèbres. J’avais perdu le peu
de Parole et de compréhension des choses de Dieu que j’avais. Surtout que je n’avais pas
d’amis chrétiens pour entretenir "la flamme en moi". Et quant à l’école, elle me "prêchait"
Darwin quoique elle faisait passer ça pour LA SCIENCE ET L’HISTOIRE. On me "bourrait
le crâne" avec les histoires d’hommes préhistoriques DANS LES COURS D’HISTOIRE
dans lesquelles on ÉTAIT SUPPOSÉ m’enseigner la VRAIE HISTOIRE, CE QUI C’ÉTAIT
RÉELLEMENT PASSÉ, CE QUI DEVAIT AVOIR ÉTÉ LA VRAIE HISTOIRE. DONC ON
M’A TROMPÉ EN ME FAISANT PASSER CELA POUR L’HISTOIRE ET J’AI ÉTÉ
TROMPÉ. Je n’étais qu’un enfant et CRÉDULE en plus de ça, comme BEAUCOUP le sont
d’ailleurs. Lorsqu’on ne se nourrit pas de la Parole de Dieu, qu’on ne lit plus la Bible, qu’on
n’entend plus et n’écoute plus Dieu, lorsqu’on ne reçoit plus L’ENSEIGNEMENT ET LA
PRÉDICATION DE LA PAROLE DE DIEU, c’est ce qui arrive INÉVITABLEMENT.

Mais Dieu m’a ramené à lui après que j’ai connu la misère du monde. Dieu m’a ramené à
lui après que j’ai connu LES DISCOTHÈQUES ET CE QUE C’EST QUE DE TROMPER
ET D’ÊTRE TROMPÉ dans ces milieux-là, après que j’ai connu "COURIR APRÈS LES
FILLES" et les FRUSTRATIONS ET DÉCEPTIONS QUE ÇA APPORTE, LES PEINES ET
LE CHAGRIN, L’INSATISFACTION DE COURIR APRÈS LA JOIE ET LE BONHEUR
SANS JAMAIS POUVOIR L’ATTEINDRE. Après avoir été rebelle et m’être entêté À NE
RIEN VOULOIR SAVOIR DE L’ÉGLISE ET DES PASTEURS, DE L’ÉGLISE ET DES
GENS DE L’ÉGLISE, DE L’ÉGLISE ET DE SA STRUCTURE ET DE L’AUTORITÉ
ÉTABLIE PAR DIEU POUR NOTRE INSTRUCTION ET LE SALUT DE NOS ÂMES... CAR,
APRÈS TOUT, "LA FOI VIENT DE CE QU’ON ENTEND, ET CE QU’ON ENTEND VIENT
DE LA PAROLE DE DIEU" (Romains 10: 17). JE ME SUIS REPENTI, J’AI COMPRIS QUE
JE FAISAIS MAL ET QUE CE N’ÉTAIT PAS INTELLIGENT DE MA PART D’AGIR AINSI.

Un soir un copain de l’école m’avait appelé pour m’inviter à aller danser à une discothèque
avec lui. Je lui ai répondu que "ça ne m’intéresse plus ces choses-là", CAR VRAIMENT ÇA
NE M’INTÉRESSAIT VRAIMENT PLUS CES CHOSES-LÀ. Je me suis mis alors à réfléchir
et à penser "Mais qu’est-ce qui m’intéresse alors? Car si ça ne m’intéresse plus, qu’est-ce
qui m’intéresse alors? Que vais-je faire de ma vie? J’ai besoin de quelque chose. J’ai
besoin de quelque chose pour avoir un peu de JOIE dans mon coeur. Qu’est-ce qui
m’intéresse? Qu’est-ce qui est bon pour moi?" C’est alors que je me suis souvenu de ma
petite Bible des Gédéons et de ce que j’y lisais. C’est alors que je me suis souvenu de
Jésus l’homme de Galilée qui m’aimait. C’est alors que je me suis souvenu de l’église et
QU’IL Y AVAIT DE BONNES CHOSES ET QUE LÀ SE TROUVAIT LA PAROLE DE
VÉRITÉ. J’AI DÉCIDÉ D’Y RETOURNER. J’AI DÉCIDÉ QUE JE VEUX JÉSUS. J’AI
DÉCIDÉ DE RESTER ATTACHÉ À JÉSUS COÛTE QUE COÛTE ET DE NE PLUS
PRENDRE OFFENSE QUOIQU’IL ARRIVE. J’AI PRIS LA DÉTERMINATION DE
MARCHER AVEC JÉSUS ET AVEC DIEU DORÉNAVANT.


J’Y AI ÉTÉ. J’AI TROUVÉ JÉSUS ET LA VIE. IL M’A SAUVÉ ET M’A GUÉRI DES
OFFENSES, DES FRUSTRATIONS ET DES DÉCEPTIONS QUE J’AVAIS ENVERS
L’ÉGLISE. IL A GUÉRI MON COEUR QUI ÉTAIT SCANDALISÉ ET M’A DONNÉ UN
COEUR COURAGEUX ET FORT, CAPABLE DE RÉSISTER ET DE DEMEURER
FERME ET FIDÈLE À JÉSUS. J’AI TROUVÉ LA FONTAINE DE VIE ET JE L’AIME DE
TOUT MON COEUR. J’AI APPRIS À CONFESSER MES PÉCHÉS ET À DEMANDER
PARDON -- ET J’AI FAIT ÇA ET IL M’A PARDONNÉ. IL M’A PARDONNÉ TOUS MES
PÉCHÉS ET RIEN N’EST RETENU CONTRE MOI. MERCI JÉSUS, MERCI MON
SAUVEUR.


Voilà mon témoignage en quelques mots, partagé en toute honnêteté et simplicité de
coeur.


Mario (GédéonChampion)