retour à la page des témoignages

"Ces os pourront-ils revivre"

Dans la Bible, Livre d'Ézéchiel, chapitre 37, le Seigneur demande au Prophète Ézéchiel : “
Ces os pourront-ils revivre ? ”, Ezéchiel se trouvait dans une vallée pleine d'os secs lorsque le
Seigneur lui posa la question. Dans l'esprit humain, il est possible qu'il n'y ait pas d'espoir pour
les os secs mais pour Dieu, tout est possible. Voici mon histoire.

J'étais un sac d'os secs sans espoir quand je suis entré au Centre de détention de Riker's
Island dans la ville de New York en 1991. Après vingt ans de toxicomanie, je devais faire face
au fait de passer de 7 à 15 ans de ma vie derrière les barreaux. J'avais perdu une carrière
prometteuse en base-ball, ma famille, mes amis, ma maison et mon commerce.

Pendant des années j'avais ressenti un vide en moi, une douleur énorme que Dieu seul pouvait
soulager. À l'âge de cinq ans, j'avais été témoin de l'assassinat de mon oncle. Il avait été
frappé environ vingt fois lors d'un vol. Pendant des années j'étais traumatisé et anéanti. Il était
mon meilleur ami et il mourrait à vingt deux ans. Pour soulager mon mal je me tournais vers
l'alcool, les drogues et le monde. À quatorze ans j'étais alcoolique, et à dix-huit j'étais fortement
drogué. Je gagnais de l'argent en vendant des armes à feu pour le grand banditisme dans la
ville de New York.

À vingt-sept ans j'étais à deux semaines de la mort. À mon entrée à la prison de Riker's Island,
je pesais 114 livres. J'avais l'habitude de dépenser mille dollars par jour pour les drogues,
l'héroïne et la cocaïne. Ces drogues me tuaient lentement.

À la fleur de mon âge je pesais environ 190 livres, je faisais beaucoup de sport et étais
fortement demandé par six équipes de base-ball de première division. Je recevais quelques
offres sérieuses pour jouer du base-ball, mais j'étais trop “impliqué dans la vie”, le prestige, les
drogues, l'argent et les femmes. Il m'était impossible d'abandonner mon style de vie. J'étais
trop enfoncé. Je croyais que je serais plus malin que le monde et que je réussirais tout. Mais,
tôt ou tard, le péché vous rattrape. J'avais tout possédé, une famille, de l'argent, un avenir
brillant, mais j'avais tout gâché.

Dans la geôle ma vie a changé définitivement grâce à la miséricorde de Jésus-Christ. Je me
souviens des paroles de ma mère qui, lorsque je menais “la grande vie” disait : “ si jamais tu te
trouves dans une situation de vie ou de mort, appelle le nom de Jésus et il te répondra ”. Il m'a
fallu l'expérience de la prison pour implorer Jésus-Christ de venir dans ma vie et de me sauver.
Je sentais le pouvoir de Dieu venir à moi lorsque je disais ces paroles. J'étais dans le
processus d'arrêter l'héroïne et avais une température de 102° F. lorsque je l'ai imploré et il
m'a entouré de son amour. Il a guéri mon âme brisée, m'a renouvelé et a ouvert les portes de la
prison pour moi. Le juge m'a envoyé dans un centre chrétien de réadaptation où j'ai commencé
à entretenir une relation personnelle avec le Christ. Depuis lors ma vie a changé à tout jamais.

Dieu a joué un rôle très important dans ma vie ces dix dernières années. Il a ouvert les portes
de l'université de théologie où j'ai reçu ma licence en Théologie en 1997. J'ai fait des études
de "Conseiller Pastoral" et obtenu un certificat d'études supérieures de Conseiller Pastoral.
J'ai été ordonné Ministre de Dieu en 1998.

Maintenant, je suis dans ma dernière année d'études d'une licence en Psychologie. Le
Seigneur m'a donné la chance d'avoir une épouse chrétienne qui est Aumônier pour le "New
York State Department of Corrections". Ensemble nous servons, par le biais de "Proclaiming
Victory Prison Ministries". Nous nous déplaçons à travers le monde en prêchant la parole
d'Evangile dans diverses institutions correctionnelles. À New York City, sur 1330 AM, nous
avons un programme radio appelé “The Voice Behind Prison Walls”. Ce programme peut être
capté par des millions de personnes dans la ville de New York et en Amérique du Sud. Depuis
ma rencontre avec mon Jésus toute ma vie a changé. Il a la mérite pour tout ce que j'ai réalisé
dans ma vie !

Ces os secs pourront-ils revivre ? Le mieux c'est d'y croire parce que tout est possible pour
Dieu ! “ Jésus lui dit... Tout est possible à celui qui croit ”. (Marc 9 : 23)

Paul Gosselin est le webmestre de Samizdat et l'auteur de Hors du ghetto : un regard
évangélique sur les arts et la culture.
http://www.samizdat.qc.ca/publications/ghetto_pg.htm